Nos résolutions CIO pour 2019

Je suis récemment tombé sur un article fort intéressant (version originale disponible ici) qui fait mention de résolutions 2019 pour la direction TI (informatique).

Étant nous même des CIO, je me suis permis de faire la sélection de celles qui nous parle le plus chez MMO Techno puis de les traduire et les adapter à notre vision.


  1. Laisser tomber le flamboyant
  2. Les conférences et évènements sont formidales pour plusieurs raisons et l’une d’entre elles est de montrer à nos compétiteurs le « flyé », et le « pété ». On revient alors au bureau avec la mentalité du « ça m’prend ça ». Il faut faire attention, ce qui est bon pour pitou n’est pas nécessairement ce que minou a besoin. Il ne faut pas oublier nos propres plans de route et objectifs.

    Oui, on doit être attentifs à la manière dont la concurrence innove. Faire plus avec moins. Cependant, il faut s’assurer de choisir les bons investissements en rapport avec nos plans stratégiques et non pas ce que la compétition fait.

  3. Délaisser
  4. De nombreuses entreprises perdent encore trop de ressources pour simplement garder la lumière allumée. Particulièrement vrai dans les petites et moyennes entreprises, où près de 80% du temps de personnel est consacré à la maintenance et au support.

    Externaliser ces ressources autant que possible (support, etc.) permet à vos employés de se concentrer sur les opérations, une automatisation accrue de leurs activités, à l’amélioration des relations avec leurs clients et leurs fournisseurs et au succès global de l’entreprise. Ça leur permet donc de devenir des champions de l’innovation dans votre organisation.

  5. Exercer vos capacités de réflexion stratégique
  6. Il ne suffit pas de résoudre les problèmes que votre organisation connait déjà. Pour être un véritable leader, vous devez identifier les problèmes que personne n’a encore identifié – en partie parce qu’ils ne savent pas qu’il existe une solution pour eux, a déclaré Oli Thordarson, PDG d’Alvaka Networks.

    « Sachez ce qui empêche vos patrons de dormir la nuit et comprenez bien comment votre entreprise gagne de l’argent », conseille Thordarson. « Puis, approfondissez pour comprendre comment la technologie fournit de la valeur à l’entreprise. »

  7. Adopter une culture d’amélioration continue
  8. « Les organisations doivent cesser de prendre en charge des projets qui n’apportent pas de valeur ajoutée », a déclaré David Wallace, CTO chez Greenphire. […] La publication continue d’améliorations de produits offre une valeur considérable tout en stimulant le moral des équipes internes. »

  9. Mettre vos données existantes au travail
  10. Vous avez probablement déjà déjà accumulé une quantité énorme de données, mais une grande partie de celles-ci reste non structurée, cloisonnée et inaccessible aux personnes qui en ont le plus besoin.

    « Les équipes informatiques doivent veiller à ce que les départements marketing, produits et autres exploitent efficacement les données déjà à leur disposition pour informer la stratégie et les autres décisions de l’entreprise », déclare Tasso Argyros, PDG d’ActionIQ.

    D’ailleurs, on a un article qui paraitra bientôt sur le potentiel énorme qu’ont les compagnies lorsque les pouvoirs du CMO et CIO sont combinés. Restez à l’affût!

  11. Ouvrir vos bras pour le cloud
  12. LA plus grosse tendance en technologies de l’information depuis quelques années. Ce que la direction informatique oublie souvent, c’est la stratégie qui se trouve derrière une architecture multi-cloud. Le plus important c’est qu’elle soutienne les opérations d’affaires.

    Pas certain de bien comprendre les atouts d’une solution cloud?
    Jetez un oeil à notre dernier article sur le sujet.

  13. Réseauter
  14. Être un « geek » aujourd’hui ne signifie plus de se cacher derrière un ordinateur ou dans un centre de données. Construire un réseau – interpersonnel et non technologique – est devenu essentiel, tout autant que l’informatique est aujourd’hui essentiel dans une entreprise.

    Le succès des leaders technologiques c’est aussi leur capacité à créer un réseau entre les équipes, les partenaires et même les concurrents.

  15. Mettre la confidentialité et vie privée d’avant
  16. Préparez l’arrivée d’un « GDPR » en Amérique du Nord. Parce qu’on entend de plus en plus parler de violations de données, des multiples allégations qui tourne autour de Facebook. Prenez de l’avance avec la facon dont les données confidentielles sont gérées. Encryption, Masquage ou Tokenisation, il y a une multitude de possibilitées adaptées en fonction de vos besoins et ressources.

  17. Apprendre à connaitre l’AI
  18. Le changement fait peur, c’est dans nos gènes. Par contre, qu’on le veuille ou non, l’intelligence artificielle est à nos portes. Étant dernièrement un mot à la mode plus plus qu’une réalité, d’ici quelques années elle sera implantée partout. Commencez à vous informer, à lire et comprendre d’avantage comment est-ce que ça pourrait aider l’entreprise. Au niveau des opérations, du service à la clientèle, des ventes. Bref, l’automatisation de certains processus d’affaires est certainement de mise. Vous aurez déjà une longueur d’avance sur vos compétiteurs.

  19. Se préparer à un tsunami de données IoT
  20. D’ici 2021, Cisco prévoit que les périphériques IoT produiront près de 850 zottaoctets de données par an, soit plus de 40 fois les informations générées par les centres de données du monde.

    « Les équipes informatiques doivent commencer dès maintenant à planifier leur stratégie IoT et informatique de pointe afin de pouvoir capturer les données qui leur donneront un avantage concurrentiel », déclare Wendy Pfeiffer, directrice des technologies de l’information de Nutanix.

  21. Devenir des champions du changement
  22. Les technologies de l’information devraient être les champions du changement, l’endroit ou tout est possible. Aux leaders technologiques, sortez de votre zone de comfort et osez dire oui. Cherchez plus loin, pensez autrement.

  23. Se préoccuper de la sécurité des utilisateurs finaux
  24. La sécurité ne s’arrête plus au bureau du CSO ou du RSSI. Les utilisateurs restent le maillon le plus faible de la chaîne de sécurité de l’entreprise, notamment au sein du service informatique.

    En moyenne, 57% des entreprises attribuent encore des droits d’administrateur local à des utilisateurs ordinaires – et plus l’organisation est grande, plus elles ont de chances de le faire, selon un sondage réalisé par PolicyPak.

    Dans le Rapport sur les risques des utilisateurs 2018 de Proofpoint, 33% des utilisateurs interrogés ne pouvaient pas définir le terme hammeconage et 64% ne savaient pas ce qu’est un ransomware.

    « Les meilleurs outils de sécurité au monde ne vont pas éliminer toutes les attaques », déclare Jeff Bittner, fondateur et président de exIT technologies.

Source :     CIO